Le casse du siècle

Le casse du siècleAutant dire tout de suite qu’à la différence du casse il ne s’agit pas là du film du siècle.
« Le casse du siècle  » est un film qu’il faut percevoir comme l’occasion de passer 1h30 divertissante avec une histoire et un casting honnêtes.
J’ai trouvé le film assez intelligemment écrit malgré un genre généralement assez restrictif pour les scénaristes. Chacun des personnages ont des comportements dictés par des motivations qui vont le plus souvent au-delà de l’argent. Voilà pourquoi on retrouve des éléments très intéressants rentrant dans une simple histoire de braquage tels que l’ambition, le féminisme ou la vengeance.
Le casting est également assez intéressant avec une Demi Moore parfaite de bout en bout face à Michael Caine, décidément à l’aise dans tous les rôles qu’il interprète. Plus caricaturale, la prestation de Lambert Wilson n’en demeure pas moins suffisamment essentielle.
Je termine par ce qui m’a beaucoup plu dans « Le casse du siècle » : l’ambiance. J’ai adoré la reconstitution de la City des années 60 avec ces codes sociaux, professionnels et vestimentaires. De la musique aux images vintages tout m’a transporté cinquante années en arrière.
Pour résumer, « Le casse du siècle » est un film qui ne révolutionne pas le genre mais qui demeure suffisamment soigné à tous les niveaux pour passer un bon moment.
Ptite note : Le maquillage du personnage de Demi Moore quand elle apparait dans les années 2000, n’est pas sans rappeler celui de la fameuse Micheline d’Elie Semoun. Grotesque !